Vous avez un proche en perte d’autonomie ?

Les auxiliaires de vie seront là quelques heures par semaine, et une téléassistance sera nécessaire pour compléter efficacement le dispositif.

Son fonctionnement : si la personne est en difficulté, un appel part vers un opérateur téléphonique, qui dépêchera des secours si nécessaire.

Mais quel dispositif choisir ?

Vous hésitez entre :

  • Le médaillon d’appel, à porter autour du cou ou du poignet,
  • Le médaillon d’appel avec capteurs d’activité, installés dans le logement.
  • Une montre ou un téléphone.

Alors, quels sont les 3 critères à avoir en tête pour faire le bon choix ?

1. La personne est souvent hors de son domicile, pour jardiner, faire des balades

Dans ce cas, le téléphone de téléassistance mobile est adapté, et lui permettra de rester joignable, ou d’appeler en appuyant sur le bouton d’alerte.

2. La personne n’a pas de troubles cognitifs, et pensera à porter son médaillon

Dans ce cas, la solution simple du médaillon est adaptée : il lui sera recommandé de le porter de jour comme de nuit, afin d’être sécurisée à tout moment.

3. La personne est réticente à porter un médaillon ? Elle n’y pensera pas tout le temps ? ou bien elle a des troubles cognitifs ?

Les services de téléassistance avec capteurs d’activité sont les seuls adaptés pour la sécuriser efficacement. La solution Otono-me, disponible partout en France, permet par exemple de veiller sur un proche en perte d’autonomie de façon rassurante, facile et discrète, où que l’on soit, grâce à l’application smartphone, et aux alertes envoyées en cas de problème.

 

Vous avez fait votre choix ? Contactez une société de téléassistance pour acheter et faire installer le service !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *