07 octobre 2017

Les 3 points clés de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement


Telegrafik
a décidé de se pencher sur la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2016. Cette loi vise notamment à favoriser l’accès aux personnes âgées seules à domicile à des services favorisant le lien social et la prévention, tel que la mise en place d’un service innovant comme Otono-me.

Dans cet article, nous vous présenterons les 3 points clés de cette loi :

 

1- Une politique tournée vers l’adaptation des logements et l’autonomie 

L’État souhaite donner les moyens aux personnes âgées, même fragilisées, d’être actrices de leurs parcours. L’objectif : anticiper l’arrivée des premiers facteurs de perte d’autonomie, en prévoyant un accompagnement à domicile ou en établissement.

Une aide financière apportée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) est proposée pour les travaux de réhabilitation nécessaires dans les résidences autonomie.

De plus, le gouvernement facilite l’accès aux nouvelles technologies. On peut citer par exemples la téléassistance ou la domotique, pour les personnes âgées aux revenus modestes. Le service de vigilance bienveillante Otono-me, développé par Telegrafik, s’inscrit tout à fait dans le schéma de cette préoccupation politique.

 

2- Une augmentation des aides financières aidants/aidés

La loi reconnait désormais le statut de proche aidant en créant le « droit au répit ». Ce droit donne les moyens aux aidants de se reposer ou de se dégager du temps.

L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) versée par le Conseil départemental, permettant d’aider à assumer les dépenses nécessaires au maintien à domicile, a notamment été réformée. Il s’agit ainsi de diminuer le reste à charge des aidés et des aidants selon les revenus et les besoins.

Une partie de l’abonnement de la téléassistance et du service Otono-me peuvent être pris en charge, favorisant ainsi l’accès à ce type de service innovants aux personnes à faible revenu.

 

3- Les personnes âgées au cœur de la politique locale

Un Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie a également été créé. Il permet aux personnes âgées, aux personnes handicapées ainsi qu’aux représentants de s’exprimer sur les politiques publiques les concernant.

Par ailleurs, la mise en œuvre de la Conférence des financeurs permet d’adapter l’offre de service aux besoins des personnes âgées au niveau local et de favoriser l’accès aux personnes fragilisées aux dernières innovations en matière de mieux vieillir à domicile.

Le nouveau gouvernement devra maintenant amplifier cette dynamique, et faire évoluer les législations encadrant la téléassistance et les services à la personne : Telegrafik ne manquera pas de vous faire part des travaux qui seront menés en ce sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *