17 février 2017

Des solutions pour aider les aidants familiaux en France

On compte aujourd’hui en France plus de 11 millions d’aidants dont 8 millions d’aidants familiaux. Ces personnes sont des proches d’une personne âgée, malade ou handicapée. Ils accompagnent au quotidien un proche en perte d’autonomie à cause de son âge, d’une maladie ou d’un handicap. Mais bien souvent, les aidants s’occupent de la personne en situation de dépendance en parallèle de leur vie personnelle et professionnelle. Avec le vieillissement de la population et le manque de structures adaptées, ce chiffre ne va qu’augmenter dans les années futures. D’après l’INSEE on comptera en 2020 17 millions de personnes âgées et près de 21,5 millions en 2040, ce qui représentera près du tiers de la population totale.

Le profil des aidants familiaux

Des solutions envisagées pour les aidants familiaux

Ces proches, membres de la famille ou encore conjoints ont de lourdes responsabilités. Ils sont la plupart du temps également âgés et peuvent rapidement s’épuiser à la tâche. Par conséquent envisager des solutions pour les soulager de cette tâche chronophage et fatiguante semblent nécessaire.

  • La loi d’adaptation de la société au vieillissement reconnait le statut d’aidant familial. Les aidants familiaux ont la possibilité d’avoir un droit au répit. Celui-ci leur donne les moyens de se reposer ou de dégager du temps.
  • Les aidants subissent un stress psychologique à prendre véritablement en compte. Pour faire face à cela des associations et certains CLIC et CCAS proposent des groupes de parole Cette aide permet notamment de rencontrer des personnes vivant une situation similaire.
  • Les technologies d’aide au maintien de l’autonomie comme OTONO-ME sont également des outils importants pour soulager les aidants familiaux. L’utilisation d’un smartphone avec des applications dédiées peut faciliter les tâches de l’aidant, rassurer les proches et coordonner des personnes impliquées.
  • Les accueils de jour ou les hébergements temporaires peuvent également prendre le relais des aidants le temps d’une journée ou de plusieurs jours. Les personnes dépendantes sont alors prises en charge par des professionnels dans des maisons de retraite, structures indépendants ou EHAPD (maisons de retraite médicalisées)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *